loutre


loutre

loutre [ lutr ] n. f.
lutre v. 1112; lat. lutra; a éliminé les formes lorre, leurre
1Petit mammifère carnivore (mustélidés), à pelage brun épais et court, à pattes palmées, à queue épaisse, adapté à la vie aquatique, se nourrissant de poissons et de gibier d'eau. Loutre commune ou loutre de rivière. Loutre de mer, du Pacifique Nord.
2Fourrure de cet animal. Un manteau de loutre. Une toque en loutre.
Par ext. Comm. Loutre d'Hudson (fourrure d'ondatra), de Sibérie (martre, kolinski). Loutre de mer (otarie gris argenté).

loutre nom féminin (latin lutra) Carnivore mustélidé aquatique aux pattes palmées, mangeur de poissons. Fourrure de ces animaux ; nom donné dans le commerce à diverses fourrures y ressemblant (ondatra, otarie à oreilles). ● loutre (expressions) nom féminin (latin lutra) Loutre de mer, mustélidé marin des rivages du Pacifique Nord, revenant rarement à terre, au cou court, à la queue brève et comprimée, aux doigts des mains soudés.

loutre
n. f. Mammifère carnivore de moeurs aquatiques (Fam. mustélidés) aux pattes palmées, à la fourrure épaisse et brune. (La loutre d'Europe [ Lutra lutra ], dite loutre de rivière ou loutre commune, mesure près d'1 m. La loutre de mer [ Enhydra lutris ] vit le long des côtes amér.; elle est protégée: le commerce de sa fourrure est interdit.)
Fourrure de cet animal.

⇒LOUTRE, subst. fém.
Mammifère quadrupède, amphibie et carnivore, de taille moyenne, à la fourrure épaisse, brune et lustrée, vivant près des lacs et des cours d'eau où il trouve sa nourriture, souvent considéré comme un animal nuisible. Nager comme une loutre; chasse aux loutres. Des loutres fuyaient, montrant au ras de l'eau leurs têtes moustachues, leurs yeux vifs et inquiets, laissant derrière elles un sillage d'argent (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 175):
Tancogne, le fermier général de M. le Comte, avait fait grillager la fosse aux brochets, à cause des loutres. Quelle vermine aussi, les loutres, quelle sale graine de dévorants! Pire que les renards, en un sens; pire que les bracos à deux pattes!
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 9.
ZOOL. Genre de Mammifère de l'ordre des Carnivores Fissipèdes, de la famille des Mustalidés, quadrupède, amphibie bien adapté à la nage, dont la queue est le principal organe de propulsion, dont les pattes sont terminées par cinq doigts munis d'une membrane interdigitale. Le genre loutre est caractérisé par des pieds courts, palmés, non velus en dessous et 36 dents (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 36).
Loutre de mer, marine. Loutre vivant sur les côtes du Canada et de l'U.R.S.S., se nourrissant de poissons marins. Loutre d'Hudson. Au moment de mon départ, on ignorait encore en France les limites du climat qui convient à la multiplication des loutres de mer (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 141). C'était une magnifique loutre de mer, (...) le seul quadrupède qui soit exclusivement marin (VERNE, Vingt mille lieues, t. 1, 1870, p. 171).
P. méton. Fourrure de cet animal très recherchée pour sa beauté et son confort, dont on fait des pièces de vêtement. Casaque, jaquette, paletot en loutre; casquette de loutre. On porte cette année des robes tout en loutre. Mais qu'est-ce que tu dirais d'une robe de drap rouge (...) avec une veste en loutre (...) et une toque de loutre (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 310). Au début, le commerce se faisait par voie de troc; plus tard les peaux de loutre devinrent l'unité monétaire. Les couvertures jouèrent aussi ce rôle après la venue des Européens (PAGE, Dern. peuples primit., 1941, p. 111). Pour la ville l'astrakan est roi. Viennent ensuite le castor, le ragondin, (...) la loutre de mer et de rivière (Le Monde, 18 oct. 1951, p. 9, col. 2).
En appos. De la couleur de la loutre. Tout le monde ne peut pas acheter des robes bleu-rêve, chaos et infante, ni des tuniques loutre en pure laine du Tibet (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 783). Toilette de laine loutre extraordinairement simple, presque monacale, mais élégante de coupe (GYP, Coeur Ariane, 1895, p. 2).
REM. 1. Loutrerie, subst. fém. Organisation de chasse aux loutres. (Dict. XXe s.). 2. Loutrier, subst. masc. Celui qui chasse la loutre. (Dict. XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Début XIIe s. [ms. XIIIe s.] uns lutres (BENEDEIT, St Brendan, éd. E. G. Waters, 1571); 2. a) 1174-77 la loirre (Renart, éd. E. Martin, V, 1084); b) 1260 [ms. E fin XIIIe-début XIVe s.] loirre «fourrure de loutre» (ETIENNE BOILEAU, Métiers, éd. G. B. Depping, p. 325); 3. ca 1290 [ms. XIIIe s.] leurre (Fauconn. Frédéric II, éd. G. Tilander p. 268). Du lat. «loutre», d'où est régulièrement issu le type leurre; le maintien du -t- dans le type loutre s'explique prob. par l'infl. du mot a. b. frq. correspondant à l'a. h. all. otter (G. PARIS ds Romania t. 10, 1881, p. 42), infl. que confirmerait le genre, masc. à l'origine, de ce type; le type loirre est issu de qui peut s'expliquer par un croisement entre et le gr. , - «loutre», l'infl. gr. s'étant fait jour à travers les dial. ital., cf. aussi l'a. prov. luria (1325 ds PANSIER t. 3), FEW t. 5, p. 477a. Fréq. abs. littér.:177. Bbg. QUEM. DDL t. 16 (s.v. loutre d'Hudson).

loutre [lutʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1112, lutre; lat. lutra; a éliminé les formes lorre, leurre.
1 Petit mammifère carnivore, à pelage brun épais et court, à pattes palmées, adapté à la vie aquatique, se nourrissant de poissons et de gibier d'eau (Mustélidés; nom sc. : lutra). → Bièvre, cit.; halbran, cit. 1. || Les loutres tuent sans nécessité, dévastant rivières et étangs (→ Grillager, cit. 2). || Épreintes de loutre. || Loutre commune ou loutre de rivière. || Loutre marine ou enhydre marine, de grande taille, qui vit dans le Pacifique Nord.
1 La loutre est un animal vorace, plus avide de poisson que de chair, qui ne quitte guère le bord des rivières ou des lacs, et qui dépeuple quelquefois les étangs (…) quand elle peut entrer dans un vivier, elle y fait ce que le putois fait dans un poulailler (…)
Buffon, Hist. nat. des animaux, La loutre.
2 (…) le père Fourchon (…) se montra tenant sa loutre à la main, pendue par une ficelle nouée à des pattes jaunes, étoilées comme celles des palmipèdes.
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 78.
tableau Noms de mammifères.
2 Fourrure très estimée de cet animal. || Un manteau de loutre. || Toque, col (cit. 9) de loutre.
3 (…) son visage fouaillé de boucles noires et surmonté d'un béret de loutre.
G. Duhamel, Salavin, III, I.
Comm. (abusif en zool.). || Loutre d'Hudson : fourrure de l'ondatra. Rat (musqué). || Loutre de Sibérie : variété de martre très recherchée. Kolinski. || Loutre de mer ou sealskin : otarie gris argenté.
DÉR. Loutrier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • loutre — LOUTRE. s. de t. g. Animal amphibie, grand à peu prés comme un renard, mais plus bas de jambes. La loutre depeuple les estangs. chapeau fait de poil de loutre. manchon de loutre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • loutre — LOUTRE: Sert à faire des casquettes et des gilets …   Dictionnaire des idées reçues

  • loutre — Loutre, m. penac. Une beste qui vit en l eauë et en terre, dont la peau est excellente pour faire mitaines pour l hyver qui ne se gastent à la pluye, Lutra …   Thresor de la langue françoyse

  • Loutre — Loutre …   Wikipédia en Français

  • loutre — (lou tr ) 1°   S. f. Petit quadrupède carnassier de la famille des martres. •   La loutre est un animal vorace, plus avide de poisson que de chair, qui ne quitte guère le bord des rivières ou des lacs et qui dépeuple quelquefois les étangs, BUFF …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • loutre — paprastoji ūdra statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas rūšis atitikmenys: lot. Lutra lutra angl. common otter; Eurasian otter; European otter; Old World otter; otter; river otter vok. Fischotter; Flußotter; gemeiner Fischotter;… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • LOUTRE — s. f. Quadrupède carnassier, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple les étangs. Chapeau fait de poil de loutre. Bonnet de peau de loutre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LOUTRE — n. f. Quadrupède carnassier, de la famille des Martres, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple les étangs. Bonnet de peau de loutre. Une casquette de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • loutre — lou·tre …   English syllables

  • loutre — nf lwêra (Annecy) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.